DE  |  EN  |  FR

Milestones

Ce qui amène aujourd'hui bien des gens à Mila d'Opiz, c'était également en 1938 l'allumage initial de l'entreprise: la recherche d'une bonne crème pour le visage. Comme Mila Opitz-Altherr, fondatrice de l'entreprise, ne trouvait rien à l'époque qui convenait pour ses problèmes de peau, elle a commencé spontanément elle-même à fabriquer des produits cosmétiques – le début d'une histoire passionnante, que nous allons raconter ici par étapes importantes.

 
 

1938

Les premiers produits cosmétiques de Mila Opitz-Altherr
Des problèmes de peau ont poussé la jeune Appenzelloise Emilie Opitz-Altherr (*1903) à expérimenter avec des substances soignantes. En collaboration avec un dermatologue, Emilia Opitz, surnommée Mila depuis son enfance, parvient à créer une nouveauté révolutionnaire: une crème aux hormones. Elle fonde l'entreprise de produits cosmétiques Milopa, un acronyme de Mila Opitz-Altherr.

 
 

1945

Fondation officielle de l'entreprise Milopa
Mila Opitz-Altherr fonde encore tout à fait officiellement l'entreprise Milopa: l'entreprise est inscrite au registre du commerce, la fabrique est construite.

 
 

1950

Démarrage de l'activité d'exportation
Avec des produits sans cesse nouveaux et modernes, Mila Opitz-Altherr connaît une notoriété croissante en tant que pionnière de la branche cosmétique, et ce, pas seulement en Suisse. Le premier slogan de Milopa «The golden point of beauty», n'y est pas non plus étranger. En 1950, exportation des premiers produits.

 
 

1958

Un grand incendie frappe durement l'entreprise émergente
Milopa est prête pour le prochain grand pas: le premier laboratoire de recherche est prêt à l'exploitation, le premier chimiste est engagé, la première chaîne de production et le premier semi-automate sont déjà en service. Puis c'est le coup dur: le 6 mars 1958, un grand incendie détruit tout l'étage de bureaux de la «Maison de produits cosmétiques spéciaux Milopa» et les laboratoires expérimentaux sont pratiquement inutilisables. Pendant trois mois, on travaille sur des caisses et des installations provisoires – à plein régime.

 
 

1965

Répartition en M. Opitz & Co. AG et Mila d'Opiz AG
La raison sociale Milopa est devenue un point crucial dans les affaires internationales: la similitude des noms dérange le producteur de nourriture pour bébés Milupa. L'entreprise saint-galloise de produits cosmétiques change de nom. Le nouveau nom de marque ne raccourcit plus le nom de la fondatrice de l'entreprise Mila Opitz-Altherr, mais le met en forme pour les affaires internationales de produits cosmétiques: Mila d'Opiz. L'entreprise est répartie entre M. Opitz & Co. AG et la société commerciale Mila d'Opiz AG. En rapport avec cette étape, l'entreprise se fixe des objectifs d'exportation élevés. Et elle les atteint.

 
 

1986

Déménagement dans le nouveau bâtiment avec des laboratoires modernes
L'occupation du nouveau bâtiment à la Haggenstrasse 40 à Saint-Gall est une étape très importante de l'histoire de la société. En effet, avec la nouvelle infrastructure, il est désormais possible de réaliser ce que l'entreprise voulait depuis longtemps: la production pour des entreprises tierces. Les laboratoires modernes, par exemple pour la microbiologie et l'analytique, et le service de développement bien structuré, permettent des prestations de service supplémentaires et la prise en charge d'ordres de recherche dans le domaine des produits cosmétiques.

 
 

1994

Certification ISO – une première dans la branche cosmétique
M. Opitz & Co. AG est la première entreprise cosmétique suisse à obtenir la certification ISO (certificat de qualité ISO 9001). Grâce à un contrôle de qualité sans lacunes, depuis la livraison des matières premières jusqu'à l'emballage et la livraison, M. Opitz & Co. AG est en outre le premier fabricant de produits cosmétiques en Suisse à être autorisé à produire et à conditionner des produits pharmaceutiques. Les normes introduites dans l'UE en 1997 sont d'ores et déjà remplies par l'entreprise.

 
 

1999

Fondation de l'académie cosmétologique ARCOS (Academy for Cosmetology)
Avec l'académie cosmétologique ARCOS Mila d'Opiz fonde son propre centre de formation initiale et continue à Saint-Gall. Au-delà des frontières nationales, c'est un fait unique dans la branche cosmétique. ARCOS dispose de tous les certificats importants et est donc également certifiée ISO et eduQua. Aujourd'hui, la formation d'esthéticienne diplômée peut être suivie à temps complet ou partiel et complétée par le diplôme CIDESCO reconnu au niveau international et le certificat fédéral de capacité (CFC). Le diplôme de l'association professionnelle internationale CIDESCO jouit de la plus haute estime dans le monde entier.

 
 

2008

Caroline Studer (3e génération, actuelle CEO) rejoint l'entreprise
L'histoire de Mila d'Opiz reste également une histoire de famille: en 1951, après que Silva Opitz, fille de Mila Opitz-Altherr, a rejoint l'entreprise et l'a fait prospérer constamment avec son mari Wolf Studer, il est désormais temps pour la troisième génération: Caroline Studer rejoint l'entreprise. Plus tard CEO, elle est tout d'abord responsable du marketing et de la vente.

 
 

2016

Extension de la fabrication, innovations et distinctions supplémentaires
La fabrication est une fois de plus élargie par de nouvelles machines et de nouveaux systèmes. Avec le «Phyto DS Forbidden Serum», Mila d'Opiz, depuis 2014 sous la direction de Caroline Studer, présente une innovation de plus. Et une fois de plus, l'entreprise reçoit une distinction: il s'agit du «European SPA & Health Award» pour le produit cosmétique le plus innovant de Suisse.